« L’urgence écologique ne pourra trouver de réponse dans le seul progrès scientifique »

Pour l’ancienne ministre de l’écologie, aujourd’hui vice-présidente des Républicains, la décroissance n’est pas un horizon souhaitable.

 

En quoi la parole du pape est, selon vous, importante pour faire avancer la cause de la lutte contre le changement climatique ?

Nathalie Kosciusko-Morizet :L’encyclique le dit très clairement, l’écologie est un sujet qui concerne l’humanité tout entière. Toutes les voix sont bonnes à entendre et toutes les paroles légitimes.

Le pape dit par ailleurs très justement que nous sommes face à un problème qui n’est pas seulement d’ordre technique et scientifique mais soulève des questions économiques et sociales. On touche au fondement même du système, à son organisation et à son sens. C’est un débat qui intéresse tout naturellement les religions.

D’ailleurs, dans un de mes premiers travaux sur l’écologie, publié en 2000 par la Fondation Concorde, j’avais mis en exergue une citation du Lévitique qui dit en substance : « La terre ne sera pas vendue à perpétuité car elle m’appartient à moi seul et vous n’êtes chez moi que des étrangers et des hôtes. » C’était déjà cette idée que l’attention au monde peut rapprocher un cheminement spirituel et une réflexion écologiste.

 

Suite sur le site la-croix.com

Poster un commentaire

Copyrights © Loué sois-tu.com 2015 - Mentions légales - Contact